• Société de Transport de l’Outaouais

    2013 à 2016

    Nouveau centre d'entretien et d'exploitation de la STO

    Nouveau centre d'entretien et d'exploitation de la STO

    Depuis les dix dernières années, la population de Gatineau a connu une forte croissance, ce qui a généré des flux de déplacements grandissants, ainsi qu’une augmentation considérable de l’achalandage du transport en commun, donc des autobus et des employés de la société de transport de l’Outaouais (STO). En effet, l’accroissement de l’achalandage et des opérations du transport en commun de la STO ont fait passer le parc autobus de 186 en 1994 à 312 en 2013.

    Afin de répondre à cette croissance et de pallier le manque d’espace de stationnement, la STO prévoyait la construction d’un second centre de transport en commun dans le secteur est de la ville de Gatineau. Ce dernier permet d'accueillir 192 autobus standards de 40 pieds ou 128 autobus articulés de 62 pieds. Il est également doté d’ateliers de réparation et d'entretien adaptés aux autobus articulés et hybrides ainsi que d’espaces administratifs.

    La STO a mandaté COBALT architectes pour la conception, la réalisation de plans et devis ainsi que la surveillance de la construction du nouveau centre de transport en commun, incluant des espaces administratifs, des ateliers d’entretien et de réparation, un secteur de ravitaillement et un stationnement intérieur pour autobus.

    • Client Société de Transport de l’Outaouais
    • Budget 55 M$
    • Dates de réalisation 2013 à 2016
    • Partenaires EXP
  • Société de Transport de Laval

    2012 à 2015

    Agrandissement des espaces administratifs

    Agrandissement des espaces administratifs

    La Société de Transport de Laval (STL) vit une croissance importante au cours des dernières années et nécessite une mise à niveau de ses infrastructures. Une première phase d’agrandissement du garage, permettant d’augmenter les espaces d’entreposage et d’entretien des autobus, a d’abord été complétée. Les espaces de travail du personnel administratif étaient insuffisants pour combler les besoins d’expansion future. Le programme triennal d’immobilisation de la STL prévoyait donc la réalisation d’un projet d’agrandissement de ses aires administratives : la phase 2. Le mandat de COBALT architectes consistait, dans un premier temps, à proposer au client divers scénarios d’agrandissement et de réaménagement permettant d’envisager la croissance des besoins en espaces de travail sur un horizon de 20 ans.

    L’agrandissement proposé est une construction de deux étages avec un sous-sol situé en prolongement du siège social. Les niveaux des étages sont alignés avec ceux de la partie existante, ce qui permet de créer de vastes surfaces sur un même plancher. Un nouvel escalier est prévu afin de relier l’ensemble des niveaux, du sous-sol à l’étage. De plus, une nouvelle entrée avec pignon sur rue confirme l’identité et la présence de la STL dans le secteur. Sur la façade sud-ouest, un second accès permet aux employés d’entrer dans le bâtiment. Par ailleurs, l’ensemble des secteurs administratifs sera rénové, de façon majeure ou mineure selon les départements. Les dispositifs sanitaires principaux seront rassemblés en un seul endroit. Le secteur d’entretien et ingénierie fera l’objet d’une rénovation majeure, tant au niveau de l’aménagement intérieur que des façades extérieures.

    • Client Société de Transport de Laval
    • Budget 7,4 M$
    • Dates de réalisation 2012 à 2015
    • Partenaires Omnia Technologies Inc. (gérance de projets), Aecom (ingénierie civile et structure), Bouthillette Parizeau (ingénierie mécanique)
  • Agence Métropolitaine de Transport

    2008 à 2015

    Train de l’Est : Gares de Repentigny, Terrebonne et Mascouche

    Train de l’Est : Gares de Repentigny, Terrebonne et Mascouche

    Le Train de l’Est propose aux usagers un nouvel axe de transport collectif reliant le centre-ville de Montréal à l’est de l’île et à la couronne nord-est. Tout au long du trajet, 10 gares sont implantées pour offrir un service de qualité et sécuritaire aux usagers. Dans ce vaste projet, COBALT architectes a été mandaté pour la conception et la réalisation des gares de Repentigny, Terrebonne et Mascouche.

    Située à proximité de l’autoroute 40, la gare de Repentigny a été conçue pour permettre aux usagers d’emprunter un parcours sécurisé depuis le stationnement jusqu’au quai desservant le Train de l’est, et ce, en traversant la voie ferrée. Pour ce faire, le projet intègre une passerelle ainsi que deux ascenseurs permettant aux usagers de bénéficier d’un accès universel. Le concept s’illustre telle une grande arche accueillant les passagers. Le centre de la structure se démarque par une paroi tout en verre favorisant la lumière naturelle et la visibilité. L’emploi de matériaux durables et résistants a été préconisé dans tous les espaces publics en raison de la grande sollicitation en période de pointe. Afin d’offrir une protection aux usagers sur le quai, une longue marquise revêtue de bois s’insère dans l’espace exigu situé entre le nouveau rail et le boulevard.

    La gare de Terrebonne est particulière par la localisation de la voie ferrée au centre de l’autoroute 640. Ainsi, la gare est contrainte par l’espace disponible entre les voies. De plus, la gare étant relativement isolée, il est primordial de miser sur un sentiment de sécurité d’où la quantité importante de fenêtres permettant de voir et d'être vu en tout temps. L’édicule sud fait office de porte d’entrée. Sa façade principale se démarque par un mur-rideau aléatoire et semi-opaque qui offre un équilibre en comparaison de la linéarité et la simplicité de la passerelle. Un volume ressort de ce même édicule. Il est traité avec du verre bleu et un mur-rideau à joints structuraux qui neutralise l’irrégularité de la façade en plus de procurer une ambiance éclatée à l’intérieur.

    Le réseau du Train de l’Est termine sa course à la gare de Mascouche. Contrairement aux autres gares du tronçon nord, celle-ci ne comporte pas de passerelle. L’accès au quai s’effectue via un tunnel souterrain compte tenu de la courte distance à franchir pour accéder au quai. Tout comme aux gares de Repentigny et Terrebonne, des matériaux similaires tels que le bloc de béton, le verre, le bois et la céramique aux couleurs de l’AMT ont été utilisés afin de souligner l’image développée par l’équipe. En raison de sa situation terminale, la gare fait partie d’un ensemble de bâtiments connexes. Ainsi, outre le bâtiment principal, l’aménagement comprend un bâtiment administratif servant aux employés de l’AMT, un bâtiment électrique ainsi qu’un abri pour l’entretien des trains. Le site est également constitué de cinq voies de garage où sont garés les trains durant les périodes hors service.

    • Client Agence Métropolitaine de Transport
    • Budget 12,2 M$ (Repentigny) 12,8 M$ (Terrebonne) 40 M$ (Mascouche)
    • Dates de réalisation 2008 à 2015
    • Partenaires SNC-Lavalin/Cima+/WSP (gérance de projet), WSP et CIMA+ (ingénierie civile, mécanique, électrique et structure), SNC-Lavalin (ingénierie ferroviaire), Groupe BC2 (aménagement paysager), Photos © Raphaël Thibodeau
  • Société de Transport de l’Outaouais

    2008 à 2013

    Le Rapibus

    Le Rapibus

    Faisant suite à une longue démarche bien planifiée de l’aménagement du territoire de la ville de Gatineau basée sur des prévisions de croissance, sur l’étalement de ses banlieues et sur l’accroissement de son flux de circulation, la Société de Transport de l’Outaouais (STO) a développé le Rapibus, un système rapide par bus (SRB). Il s’agit d’un service de transport urbain à haute fréquence qui utilise des voies de circulation exclusives aux autobus sur une distance de plus de 12 kilomètres.

    Dès son implantation, le réseau de cette ampleur a eu un effet structurant sur le développement urbain de la ville. Sa mise en service en octobre 2013, a modifié drastiquement l’offre de services en transport collectif de la région. Le projet Rapibus a requalifié un corridor jadis réservé uniquement au transport ferroviaire en un axe de transport au profit de la communauté. Se jouxtant au réseau local d’autobus, le Rapibus permet un déplacement très rapide d’un bout à l’autre de la ville et rejoint le centre-ville d’Ottawa en faisant fi du trafic routier. Dans un souci de desservir l’ensemble des quartiers de Gatineau, neuf stations réparties aux endroits clés le long du corridor ont été implantées et conçues par COBALT architectes.

    Lors de la conception du projet, l’une des principales préoccupations de notre équipe était d’assurer en tout point le confort et la sécurité des usagers. L’utilisation maximale de surfaces vitrées et l’absence d’espaces extérieurs dérobés répondant au principe du « vu et être vu » suggèrent un sentiment de confort et de sécurité. Afin d’identifier facilement les stations spécifiques du Rapibus le long de l’axe créé et de mettre en évidence sa présence dans les secteurs desservis, un langage architectural commun a été développé pour l’ensemble des sites. L’architecture des stations s’inspire grandement des éléments et des paysages naturels propres à la région de l’Outaouais, entre autres la présence des collines, des forêts et des cours d’eau.

    Les stations Rapibus sont principalement divisées en trois types. Six stations de base sont entièrement dédiées aux usagers du Rapibus et comportent un quai et un édicule ouvert dans chaque direction. La station De la Gappe est l’une des trois stations de taille moyenne où s’effectue le rabattement de plusieurs circuits d’autobus du réseau local, d’où la présence d’un troisième quai avec édicule ouvert et bâtiment dédié aux chauffeurs. Le flux d’usagers étant supérieur, elles sont plus grandes et comportent un édicule fermé. Finalement, la station De la Cité est le cœur du réseau Rapibus. Le bâtiment principal comprend notamment des services publics, une billetterie, deux grandes aires d’attente, des locaux opérationnels, un ascenseur et un escalier menant à une passerelle qui traverse la voie Rapibus. La taille de cette station est supérieure aux autres en raison de l’achalandage élevé, du rabattement de plusieurs circuits d’autobus de ce secteur puis de la proximité d’un pôle social, culturel, sportif et scolaire.

    • Client Société de Transport de l’Outaouais
    • Budget 25 M$
    • Dates de réalisation 2008 à 2013
    • Partenaires Le Groupe WSP (ingénierie), Boless inc, ED Brunet et ass. (entrepreneurs), Photos © Raphaël Thibodeau
  • Société de Transport de Montréal

    2012 à 2018

    Bureau de Projets Infrastructures-Métro (BPIM)

    Bureau de Projets Infrastructures-Métro (BPIM)

    GJB architectes en consortium, qui comprend COBALT architectes, travaille au BPIM (Bureau de projet Infrastructures Métro), dont le programme a pour but de maintenir l’intégrité des infrastructures du métro et d’en améliorer l’accessibilité, le tout se déroulant en phases quinquennales planifiées selon les contraintes opérationnelles, organisationnelles et financières. Le BPIM réalise principalement des projets de rénovation de stations de métro, dont Berri-UQAM, McGill, Angrignon, Préfontaine, Guy-Concordia, Beaubien, et Crémazie, dont la valeur est de plus de 350 M$.

    • Client Société de Transport de Montréal
    • Budget 151,7 M$ à ce jour
    • Dates de réalisation 2012 à 2018
    • Partenaires Jodoin Lamarre Pratte architectes et Bisson Fortin architecture + design
  • VIA Rail Canada

    2012 à 2013

    Rénovation de salons panoramas : Dorval, Kingston, London, Montréal, Ottawa et Québec

    Rénovation de salons panoramas : Dorval, Kingston, London, Montréal, Ottawa et Québec

    Suite aux rénovations apportées au Salon Panorama de sa gare de Toronto, VIA RAIL Canada souhaitait harmoniser l’ensemble de ses salons situés dans les gares de Dorval, Kingston, London, Montréal, Ottawa et de Québec. Ces salons offrent différentes commodités visant à bonifier le confort de ses voyageurs, notamment pour ceux de la « classe affaires ».

    Afin de cibler les interventions nécessaires, suite à la visite de chacune des gares, COBALT architectes a rencontré les différents membres du département de marketing afin de connaître leur vision. Par la suite, la firme a proposé différents aménagements plus contemporains et modernes en tenant compte des besoins et des objectifs listés par VIA.

    VIA désirait offrir à sa clientèle des aires de repos, de rafraîchissements et de travail durant l’attente du train. Ainsi, l’aménagement proposé vise à créer diverses zones distinctes tout en conservant le principe d’une aire ouverte. Les différents types de revêtement de plancher, la configuration du mobilier et l’ajout de mobilier intégré permettent de qualifier les différents secteurs du salon. Un éclairage d’appoint a été installé afin d’améliorer l’expérience client. La nouvelle signalisation, adaptée à la nouvelle appellation « salons affaires », a été appliquée. Enfin, une attention particulière a été accordée à la pérennité des matériaux étant donné le fort achalandage.

    La firme s’est adjoint les services de l’agence SPATIUM, spécialisée en design d’intérieur.

    • Client VIA Rail Canada
    • Budget 375 000 $
    • Dates de réalisation 2012 à 2013
    • Partenaires SPATIUM, Photos © Raphaël Thibodeau
  • VIA Rail Canada

    2008 à 2014

    Quatre gares entre Montréal et Toronto : Belleville, Brockville, Cobourg et Oshawa

    Quatre gares entre Montréal et Toronto : Belleville, Brockville, Cobourg et Oshawa

    Afin d’accélérer les temps de déplacement entre les villes de Montréal et de Toronto, une troisième voie ferroviaire a été ajoutée dans le corridor entre ces deux villes. Pour répondre aux besoins créés par cette nouvelle voie de façon sécuritaire, VIA Rail Canada entreprend un projet majeur. Ainsi, l’équipe multidisciplinaire, formée d’Aecom et de COBALT architectes, a reçu le mandat de faire la conception de trois nouvelles stations dans les villes de Belleville, Cobourg et Oshawa. La gare de Brockville sera quant à elle restaurée pour retrouver son apparence d'origine.

    Pour VIA Rail Canada, il était important d’offrir une image uniforme pour l’ensemble des gares tout en ayant chacune leurs caractéristiques particulières. En raison du niveau d’achalandage prévu, les usagers circulent dans une passerelle surplombant les rails aux gares de Belleville, Cobourg et Oshawa. Ces passerelles, entièrement vitrées, permettent d’acheminer les usagers de façon sécuritaire de part et d’autre du rail.

    La gare de Belleville se démarque par la conservation de son bâtiment patrimonial même si celui-ci n’est plus en fonction aujourd’hui. La nouvelle gare offre une apparence plus moderne et élégante, tout en conservant une continuité avec le style industriel des années 1920.

    La gare d’Oshawa a été agrandie afin d’accueillir plus de passagers. Une passerelle ainsi qu’un ascenseur ont été ajoutés afin de faciliter la circulation et la superficie de l’aire d’attente a été augmentée. L’attente sur la passerelle se veut agréable en offrant une perspective intéressante sur le paysage entourant la gare.

    La gare de Cobourg a également été réaménagée afin d’être pourvue d’une passerelle vitrée, d’ascenseurs et d’un quai central s’harmonisant aux installations existantes.

    Enfin, la gare de Brockville a été entièrement restaurée.

    L’équipe fut donc responsable de procéder aux études de faisabilité, aux études préliminaires, à la conception détaillée, à la préparation des plans et devis, ainsi qu’à la gestion de ce projet d’envergure.

    • Client VIA Rail Canada
    • Budget 30,1 M$
    • Dates de réalisation 2008 à 2014
    • Partenaires Aecom (ingénierie), VIA Rail Canada (ingénierie en structure)
  • Les appartements Linton

    2008 à 2011

    Restauration de l'édifice Le Linton

    Restauration de l'édifice Le Linton

    Situé sur la rue Sherbrooke, près du Musée des beaux-arts, Le Linton se démarque par son architecture de style Beaux-Arts. Il s’érige sur dix étages et l’entrée principale est coiffée d’une superbe marquise en fonte. Les façades des rues Sherbrooke et Simpson sont recouvertes d’une maçonnerie de terre cuite avec un fini de glacis qui teinte et colore chacune de ses composantes, ce qui en fait l’un des rares édifices du genre à Montréal.

    COBALT architectes a été mandatée pour faire un audit complet de l’enveloppe extérieure du bâtiment. Suite à cette étude, COBALT architectes a élaboré les plans et devis pour la restauration complète des façades. La majorité des pierres ont été réparées sur place, mais un certain nombre de pièces irrécupérables ont été reproduites aux États-Unis. Plusieurs teintes ont été appliquées sur les pierres restaurées pour un agencement parfait avec le glacis existant. Les murs de fondations ont, quant à eux, été restaurés dans le but d’en améliorer le drainage, l’étanchéité et l’isolation.

    • Client Les appartements Linton
    • Budget 5,5 M$
    • Dates de réalisation 2008 à 2011
    • Partenaires François Goulet (ingénieur), JCB Entrepreneurs généraux, Atwill-Morin et J.Piccioni inc. (entrepreneurs)
  • Société Québécoise des Infrastructures

    2008 à 2011

    Nouveau poste de la Sûreté du Québec à Sorel-Tracy

    Nouveau poste de la Sûreté du Québec à Sorel-Tracy

    Depuis que la Sûreté du Québec assure la sécurité civile de la ville de Sorel-Tracy et des environs, l’ancien poste n’avait subi aucun travail de réfection, ni mise aux normes. Après avoir fait une série d’études qui démontraient les limitations des systèmes existants, il fut convenu de démolir le poste et de le remplacer par un tout nouveau bâtiment.

    Le concept du nouveau poste de police oriente ses fonctions autour d’un axe de lumière. Étant donné que ce lieu est occupé 24 h sur 24, il apparaissait important que les usagers soient en contact continu avec la lumière.

    En effet, le concept dispose les fonctions selon leur spécificité autour du puits central. À l’est et au sud, s’articulent les divers espaces administratifs pour leur permettre de jouir d’une plus grande luminosité. À l’opposé, l’espace consacré à la salle mécanique et aux cellules de détention rendent la façade longeant l’autoroute plus discrète.

    Tout comme les autres bâtiments LEED de la Société Québécoise des Infrastructures, le poste de Sorel-Tracy marie la brique, le bois et le verre.

    • Client Société Québécoise des Infrastructures
    • Budget 6,1 M$
    • Dates de réalisation 2008 à 2011
    • Partenaires Cima+ et Le groupe WSP (ingénierie)
  • Paroisse Saint-Enfant-Jésus-du-Mile-End

    1995 à 2011

    Restauration de l'Église Saint-Enfant-Jésus-du-Mile-End

    Restauration de l'Église Saint-Enfant-Jésus-du-Mile-End

    Des travaux de restauration et de conservation s’imposaient pour l’Église Saint-Enfant-Jésus du Mile-End, magnifique bâtiment patrimonial. Ces travaux ont été réalisés en plusieurs volets. En premier lieu, COBALT architectes a procédé à la réfection de la toiture, toute de cuivre. En second lieu, la chapelle du Sacré-Cœur nécessitait une mise en valeur, tandis que la maçonnerie de la façade avait besoin de restauration. Enfin, la restauration des œuvres d’Ozias Leduc, dans la Chapelle du Sacré-Cœur, a également été effectuée.

    Étant donné l’ampleur des travaux, chaque phase a été traitée comme étant un projet distinct afin de respecter le budget alloué par le programme du patrimoine religieux.

    • Client Paroisse Saint-Enfant-Jésus-du-Mile-End
    • Budget 1,8 M$
    • Dates de réalisation 1995 à 2011
    • Partenaires Maçonnerie AS et Couvreur Verdun (entrepreneurs)
  • Agence Métropolitaine de Transport

    2014 à 2017

    Avant-projet du prolongement de la Ligne Bleue du métro

    Avant-projet du prolongement de la Ligne Bleue du métro

    Le processus de réalisation des prolongements des lignes de métro s’effectue en sept phases allant de l’établissement des programmes d’étude jusqu’au transfert des ouvrages aux compagnies exploitantes. L’avant-projet du prolongement de la ligne bleue de Montréal s’insère dans la phase 3 qui constitue la réalisation d’un dossier de présentation stratégique recommandant un séquencement pour la réalisation des prolongements. Cette étude servira à orienter la réalisation des phases suivantes de ce projet.

    Le consortium PL5, qui regroupe également SNC-Lavalin, Aecom, Stantec, Bisson Fortin et Jodoin Lamarre Pratte, a été mandaté pour la réalisation du mandat tunnel et du mandat station.

    Ce projet d’envergure comporte les études, l’analyse et la conception de plusieurs infrastructures : cinq stations de métro et leurs terminus d’autobus, un stationnement incitatif, six structures auxiliaires, un garage, un centre d’attachement, un centre de service, un poste de district et les modifications requises à la station St-Michel.

    Le dossier d’avant-projet définitif analyse les enjeux urbains (le contexte géographique, urbain, social et économique), les enjeux de transport et les enjeux de conception (besoins fonctionnels et techniques, arrimage de conception entre les équipements et infrastructures).

    • Client Agence Métropolitaine de Transport
    • Budget 2 G$
    • Dates de réalisation 2014 à 2017
    • Partenaires Bisson Fortin architecture + design et Jodoin Lamarre Pratte architectes (membre de GJB architectes en consortium), Aecom, SNC-Lavalin et Stantec (ingénierie)
  • Aéroports de Montréal

    1995 à ce jour

    Planification aéroportuaire

    Planification aéroportuaire

    COBALT architectes, est accréditée à Aéroports de Montréal en tant qu’expert consultant en planification aéroportuaire depuis 1995. La firme fournit donc des services professionnels d’analyse, de planification sur tous les aspects opérationnels d’une aérogare, incluant la programmation fonctionnelle et technique des aérogares et des bâtiments connexes, le processus d’enregistrement et d’embarquement des passagers, la manutention des bagages, le développement et l’implantation de services commerciaux, la sécurité et la sûreté des aéroports, les exigences réglementaires, la signalisation, l’évaluation des mesures visant à éliminer les entraves à la communication auprès des voyageurs, les manœuvres d’aéronefs sur les aires de trafic, ainsi que les hangars d’entretien et de réparation d’aéronefs.

    Les aménagements suggérés par l’équipe doivent être flexibles étant donné la nature changeante des exigences reliées au transport aérien et tenir compte des nombreux paramètres opérationnels et équipements.

    • Client Aéroports de Montréal
    • Budget n.a.
    • Dates de réalisation 1995 à ce jour
    • Partenaires Variable
  • Le Phare Enfants et familles

    2005 à 2007

    Centre de soins pédiatriques palliatifs – Maison André Gratton

    Centre de soins pédiatriques palliatifs – Maison André Gratton

    La conception de cette maison devait répondre aux besoins d’une clientèle ayant des handicaps sensoriels et moteurs multiples, dont l’âge varie de 2 à 18 ans. L’environnement à créer se devait d’être des plus sécurisants tout en procurant un sentiment de détente et de plaisir, loin d’un milieu hospitalier qui pouvait leur être trop familier.

    COBALT architectes a donc développé une planification simple qui reposait sur deux axes de circulation principaux, autour desquels les fonctions étaient organisées. L’aménagement est très ouvert à l’entrée, afin d’être accessible aux familles et aux visiteurs. Les espaces évoluent pour devenir de plus en plus intimes au fur et à mesure que l’on progresse vers les unités de vie. La clarté de ce concept permet un repérage et un déplacement facile vers les différents centres d’activités. Les formes évocatrices, les couleurs vives et les matériaux naturels ont été choisis afin de créer un environnement agréable et souligner les lieux importants, tels que le poste de garde, l’accueil, la salle de jeux et la piscine. N’ayant aucun précédent avec un programme, des besoins et des objectifs semblables au Québec, COBALT architectes a su développer des solutions innovatrices et imaginatives.

    En activité depuis 2007, la maison remplit parfaitement le rôle projeté par l’organisme et la satisfaction des usagers témoigne de la justesse des solutions architecturales.

    • Client Le Phare Enfants et familles
    • Budget 4,3 M$
    • Dates de réalisation 2005 à 2007
    • Partenaires Aecom (ingénierie)
  • Oberson

    2009

    Oberson Sports de Brossard

    Oberson Sports de Brossard

    Le mandat de COBALT architectes visait l’aménagement intérieur du nouveau commerce et la définition d’une image plus contemporaine de l’aire de vente de vêtements et d’équipements sportifs.

    L’équipe a travaillé en étroite collaboration avec les propriétaires sur la réalisation d’un concept d’aménagement. Les professionnels ont profité du haut volume offert par l’espace en limitant les interventions construites au pourtour du local. L’option d’ajout d’une mezzanine a été favorisée afin de maximiser l’espace de présentation et d’isoler le rangement dans le volume en dessous de celle-ci. Cette mezzanine permet de distinguer la clientèle en créant une ambiance spécifique aux clientèles saisonnières, dont les véliplanchistes en hiver. L’utilisation de garde-corps vitrés offre une meilleure visibilité à partir du premier étage, tant pour la vente que pour la sécurité.

    Souhaitant la mise en valeur de la technologie de pointe utilisée pour l’affutage des skis, COBALT architectes a conçu avec le client un atelier d’affutage vitré permettant l’observation des techniciens au travail.

    • Client Oberson
    • Budget 300 000 $
    • Dates de réalisation 2009
    • Partenaires n.a.
  • Quebecor Media

    2005 à 2006

    Imprimerie Mirabel

    Imprimerie Mirabel

    COBALT architectes a participé à la conception et à la construction de cette imprimerie hautement performante de 18 500 mètres carrés, dont l’échéancier s’est étendu sur une période d’à peine 18 mois. Elle abrite trois nouvelles presses à la fine pointe de la technologie ainsi qu’une salle d’expédition et un équipement d’encartage entièrement automatisé. Ces installations font de ce bâtiment l’imprimerie dont les équipements sont les plus modernes en Amérique du Nord.

    Cette construction, qui allie des vocations industrielle et administrative, présentait de nombreux défis. Elle devait s’effectuer en processus accéléré et les exigences techniques étaient très élevées, notamment en ce qui a trait à la vibration, à l’insonorisation et à la gestion de la poussière, sans compter que le volume des presses a exigé un bâtiment d’une hauteur de 26 mètres, sans aucun palier. Enfin, le site choisi étant complètement boisé a nécessité une attention particulière afin de minimiser l’empreinte sur l’équilibre naturel du territoire.

    Le bâtiment qui en résulte allie intelligemment le design à la fonctionnalité et se déploie au sol selon les trois fonctions principales qu’il abrite. Afin de mettre en valeur ses équipements hautement sophistiqués, le hall des presses s’ouvre aux deux extrémités sur des murs rideaux grâce à des parois vitrées, ce qui confère à l’ensemble une abondante lumière naturelle.

    • Client Quebecor Media
    • Budget 110 M$
    • Dates de réalisation 2005 à 2006
    • Partenaires Aecom et Omnia Technologies (ingénierie)
  • Cité de Dorval

    2007 à 2008

    Chalet de parc à Dorval

    Chalet de parc à Dorval

    COBALT architectes a été mandatée pour l’étude, la conception et la gestion pour l’aménagement d’un bâtiment de parc à Dorval. L’objectif était de créer un bâtiment au traitement ludique et dynamique.

    • Client Cité de Dorval
    • Budget 565 000 $
    • Dates de réalisation 2007 à 2008
    • Partenaires Cima+ (ingénierie structure), Quadrax (entrepreneur), G&S consultants (laboratoire)
  • Ville de Sainte-Catherine

    2010 à 2011

    Chalet de parc à Ville Sainte-Catherine

    Chalet de parc à Ville Sainte-Catherine

    La Ville de Sainte-Catherine a mandaté COBALT architectes pour la conception d’un chalet de parc. Le concept retenu, bien que simple dans sa forme et dans son organisation spatiale, intègre une large marquise couvrant un espace de repos extérieur. L'équipe a pris en considération l’esthétique du parc afin de rendre le tout uniforme.

    • Client Ville de Sainte-Catherine
    • Budget 7,3 M$
    • Dates de réalisation 2010 à 2011
    • Partenaires Opron Construction inc. (entrepreneur), Groupe BC2 (architecture du paysage)
  • Collège Ahuntsic

    2012 à 2014

    Bibliothèque du Collège Ahuntsic

    Bibliothèque du Collège Ahuntsic

    Le bâtiment de la bibliothèque est un pavillon qui date des années 1970 dont les grandes fenêtres donnent sur le Parc-du-boisé-de-Saint-Sulpice, situé au cœur du quartier Ahuntsic. L’intérieur, un espace ouvert sur le parc, nécessitait plusieurs interventions afin d’offrir à la fois un espace plus adapté aux besoins d’une bibliothèque contemporaine et des espaces de soutien éducatif pour les élèves ayant des difficultés d’apprentissage. La réflexion et les interventions de COBALT architectes ont permis de moderniser les espaces et de les rendre attrayants pour les usagers ainsi que pour le personnel, tout en conservant l’ouverture vers l’extérieur.

    Le verre a été utilisé et le sera dans les futures interventions pour que la bibliothèque conserve ses vues vers l’extérieur, mais aussi pour qu’elle voit visible du reste du bâtiment. L’équipe a aussi choisi d’intervenir là où la couleur prend une certaine importance, en particulier dans la classe d’apprentissage actif. Cette classe toute particulière est le fruit d’une collaboration étroite entre le personnel enseignant et les architectes, car elle possède un caractère expérimental étant parmi les premières du genre au niveau collégial.

    • Client Collège Ahuntsic
    • Budget 350 000 $
    • Dates de réalisation 2012 à 2014
    • Partenaires Le Groupe Conseil Berman (ingénierie électromécanique), Hubert Blanchette inc. (entrepreneur), Photos © Raphaël Thibodeau
  • Université Concordia

    2004

    Services étudiants du Pavillon Hall

    Services étudiants du Pavillon Hall

    Le pavillon Hall de l’Université Concordia compte plusieurs locaux dédiés à l’Association des étudiants de Concordia, dont les bureaux de l’Association, une cafétéria et une salle de prière. Réparti dans différents espaces, le projet voulait regrouper dans un même lieu les principaux locaux de l’Association et les rénover de manière à mieux desservir sa clientèle.

    Tout en respectant les éléments du langage architectural préétablis, le concept de COBALT architectes visait à donner une apparence plus jeune et moins rigoureuse à ce secteur. Compte tenu de l’ampleur des espaces touchés, il importait également que ce concept apporte une identité propre à chacun des éléments. Tout en ayant un style distinctif, les espaces demeurent polyvalents et peuvent être reconfigurés pour différents événements.

    Le résultat est à la hauteur des espérances : un projet homogène où se conjuguent diverses ambiances propices à la vie étudiante d’un campus situé en plein cœur du centre-ville.

    • Client Université Concordia
    • Budget 1,4 M$
    • Dates de réalisation 2004
    • Partenaires Groupe TEQ (entrepreneur)
  • Université Concordia

    2004

    Hall d’accueil et poste de garde du Pavillon Hall

    Hall d’accueil et poste de garde du Pavillon Hall

    Le pavillon Hall de l’Université Concordia, construit en 1965, nécessitait un vaste réaménagement de son hall d’entrée, plus particulièrement de son comptoir d’accueil, de son poste de garde et des garde-corps.

    Réalisé en processus accéléré, ce projet comportait des contraintes aussi importantes qu’un projet de grande ampleur, notamment en raison des services électriques et mécaniques qui étaient situés sous l’ancien poste de garde. Le nouveau poste est désormais sous la mezzanine du hall du pavillon. En plus d'offrir un meilleur service aux étudiants, le poste comporte un centre de contrôle et de surveillance beaucoup plus adéquat.

    Le vocabulaire architectural choisi marie le verre et le bois. L'acier qui ceinture le poste sert de support aux appareils d'éclairage ainsi qu’à la cloison mobile. La signalisation est également intégrée à cet élément.

    • Client Université Concordia
    • Budget 145 000 $
    • Dates de réalisation 2004
    • Partenaires Argo Construction et Construction Albert-Jean (entrepreneurs)
  • Ville de Montréal

    2007 à 2011

    Nouvel écocentre industriel Lasalle

    Nouvel écocentre industriel Lasalle

    COBALT architectes a obtenu le mandat de la conception et de l’aménagement d’un centre de tri à volet écologique. Visant l’obtention de l’accréditation LEED, ce projet d’écocentre a exigé une remise en question de tous les processus conceptuels habituels.

    Il fallait pousser plus loin l’intégration de nouvelles technologies vertes déjà présentes dans les autres projets d’écocentres de la firme et présenter une nouvelle approche orientée sur le réemploi. L’équipe a donc développé une approche ouverte et novatrice, tenant compte des données d’utilisation des matériaux, d’optimisation des espaces et de récupération des matières premières.

    L’intégration de toits verts, l’installation d’éoliennes et de panneaux solaire, la construction de bassins de captation et rétention des eaux sont toutes des décisions conceptuelles stratégiques favorisant l’atteinte des objectifs pour une accréditation LEED.

    • Client Ville de Montréal
    • Budget 8 M$
    • Dates de réalisation 2007 à 2011
    • Partenaires Aecom (ingénierie civile, environnement et structure), Le Groupe WSP (ingénierie mécanique et électrique), Groupe BC2 (architecture du paysage), Groupe Vespo (entrepreneur)
  • Société Québécoise des Infrastructures

    2006 à 2008

    Nouveau poste de la Sûreté du Québec à Vaudreuil

    Nouveau poste de la Sûreté du Québec à Vaudreuil

    Situé aux abords du boulevard Hardwood à Vaudreuil, ce nouveau poste se veut un centre d’opération d’urgence en plus d’assurer la sécurité autoroutière sur l’éventuel segment de l’autoroute 20, ainsi que dans toute la MRC de Vaudreuil-Soulanges.

    Le bâtiment, d’une superficie de 1825 m², abrite les services de sécurité routière et civile, ainsi que les fonctions d’enquêtes régionales. COBALT architectes devait créer un bâtiment qui deviendrait un emblème civique pour le secteur, tout en optimisant le site et son potentiel. Compte tenu du caractère LEED du projet, les services incluaient également un volet de conformité et d’application de ces normes de conception visant la certification Bronze. L’apport maximal de lumière naturelle et la géothermie étaient les stratégies exploitées.

    Étant donné la collaboration avec tous les intervenants, ce poste de la Sûreté du Québec est un parfait exemple de design intégré. Dès les débuts, il s’agissait d’une alliance entre la performance technique et le concept.

    • Client Société Québécoise des Infrastructures
    • Budget 7 M$
    • Dates de réalisation 2006 à 2008
    • Partenaires Boudrias Légaré architectes, Stantec (ingénierie), SOCAM (entrepreneur)
  • Paroisse Saint-Viateur

    2007 à 2010

    Restauration de l'Église Saint-Viateur

    Restauration de l'Église Saint-Viateur

    Composante emblématique du patrimoine historique, culturel et religieux de l’arrondissement d’Outremont, l’Église Saint-Viateur exigeait des travaux de grande ampleur. En effet, cette église comporte deux imposantes tours symétriques qui, suite à une étude exhaustive, ont révélé être en état avancé de détérioration.
    La première partie du mandat fut la réfection de la façade et des deux tours. Ensuite, d’importants travaux de maçonnerie ont été effectués au baptistère. Ces travaux, qui visaient à arrêter les infiltrations, comportaient également la restauration des fresques et des bronzes de Guido Nincheri. Le dernier volet du projet consistait à refaire la toiture de cuivre telle qu’à l’origine.

    • Client Paroisse Saint-Viateur
    • Budget 1,4 M$
    • Dates de réalisation 2007 à 2010
    • Partenaires Couvreur Verdun (entrepreneur)
  • Paroisse St. Michael’s

    2003 à 2014

    Restauration de l'Église St. Michael’s

    Restauration de l'Église St. Michael’s

    Ce bâtiment de style néo byzantin fut érigé en 1902 pour la communauté irlandaise du nord de la ville, alors très présente dans le quartier. Visible à des kilomètres à la ronde, sa coupole est un symbole emblématique du Mile-End.

    En 2003, COBALT architectes a reçu le mandat de dresser un bilan de santé de l’église. En raison de son caractère architectural, l’église fait partie de la liste des bâtiments à protéger. Cependant, le manque d’argent de la paroisse a fait en sorte que le bâtiment montrait d’importantes carences en termes de sécurité et d’étanchéité. Ce fut donc le début de plusieurs projets de réfection dans le but de remettre cette bâtisse historique en bon état : restauration partielle de la toiture (2014), solidification de la rosace principale (2013-2014), restauration des soffites (2008-2010), restauration des parvis (2006), étude pour accès aux personnes à mobilité réduite (2006), restauration du dôme en cuivre, des fenêtres de bois et de toitures secondaires (2003-2008).

    • Client Paroisse St. Michael’s
    • Budget 1,53 M$
    • Dates de réalisation 2003 à 2014
    • Partenaires Couvreur Verdun, Maçonnerie ASP, Maçonnerie Rainville & frères et Construction Macbec (entrepreneurs)