• Société de Transport de l’Outaouais

    2013 à 2016

    Nouveau centre d'entretien et d'exploitation de la STO

    Nouveau centre d'entretien et d'exploitation de la STO

    Depuis les dix dernières années, la population de Gatineau a connu une forte croissance, ce qui a généré des flux de déplacements grandissants, ainsi qu’une augmentation considérable de l’achalandage du transport en commun, donc des autobus et des employés de la société de transport de l’Outaouais (STO). En effet, l’accroissement de l’achalandage et des opérations du transport en commun de la STO ont fait passer le parc autobus de 186 en 1994 à 312 en 2013.

    Afin de répondre à cette croissance et de pallier le manque d’espace de stationnement, la STO prévoyait la construction d’un second centre de transport en commun dans le secteur est de la ville de Gatineau. Ce dernier permet d'accueillir 192 autobus standards de 40 pieds ou 128 autobus articulés de 62 pieds. Il est également doté d’ateliers de réparation et d'entretien adaptés aux autobus articulés et hybrides ainsi que d’espaces administratifs.

    La STO a mandaté COBALT architectes pour la conception, la réalisation de plans et devis ainsi que la surveillance de la construction du nouveau centre de transport en commun, incluant des espaces administratifs, des ateliers d’entretien et de réparation, un secteur de ravitaillement et un stationnement intérieur pour autobus.

    • Client Société de Transport de l’Outaouais
    • Budget 55 M$
    • Dates de réalisation 2013 à 2016
    • Partenaires EXP
  • Société de Transport de Laval

    2012 à 2015

    Agrandissement des espaces administratifs

    Agrandissement des espaces administratifs

    La Société de Transport de Laval (STL) vit une croissance importante au cours des dernières années et nécessite une mise à niveau de ses infrastructures. Une première phase d’agrandissement du garage, permettant d’augmenter les espaces d’entreposage et d’entretien des autobus, a d’abord été complétée. Les espaces de travail du personnel administratif étaient insuffisants pour combler les besoins d’expansion future. Le programme triennal d’immobilisation de la STL prévoyait donc la réalisation d’un projet d’agrandissement de ses aires administratives : la phase 2. Le mandat de COBALT architectes consistait, dans un premier temps, à proposer au client divers scénarios d’agrandissement et de réaménagement permettant d’envisager la croissance des besoins en espaces de travail sur un horizon de 20 ans.

    L’agrandissement proposé est une construction de deux étages avec un sous-sol situé en prolongement du siège social. Les niveaux des étages sont alignés avec ceux de la partie existante, ce qui permet de créer de vastes surfaces sur un même plancher. Un nouvel escalier est prévu afin de relier l’ensemble des niveaux, du sous-sol à l’étage. De plus, une nouvelle entrée avec pignon sur rue confirme l’identité et la présence de la STL dans le secteur. Sur la façade sud-ouest, un second accès permet aux employés d’entrer dans le bâtiment. Par ailleurs, l’ensemble des secteurs administratifs sera rénové, de façon majeure ou mineure selon les départements. Les dispositifs sanitaires principaux seront rassemblés en un seul endroit. Le secteur d’entretien et ingénierie fera l’objet d’une rénovation majeure, tant au niveau de l’aménagement intérieur que des façades extérieures.

    • Client Société de Transport de Laval
    • Budget 7,4 M$
    • Dates de réalisation 2012 à 2015
    • Partenaires Omnia Technologies Inc. (gérance de projets), Aecom (ingénierie civile et structure), Bouthillette Parizeau (ingénierie mécanique)
  • Agence Métropolitaine de Transport

    2008 à 2015

    Train de l’Est : Gares de Repentigny, Terrebonne et Mascouche

    Train de l’Est : Gares de Repentigny, Terrebonne et Mascouche

    Le Train de l’Est propose aux usagers un nouvel axe de transport collectif reliant le centre-ville de Montréal à l’est de l’île et à la couronne nord-est. Tout au long du trajet, 10 gares sont implantées pour offrir un service de qualité et sécuritaire aux usagers. Dans ce vaste projet, COBALT architectes a été mandaté pour la conception et la réalisation des gares de Repentigny, Terrebonne et Mascouche.

    Située à proximité de l’autoroute 40, la gare de Repentigny a été conçue pour permettre aux usagers d’emprunter un parcours sécurisé depuis le stationnement jusqu’au quai desservant le Train de l’est, et ce, en traversant la voie ferrée. Pour ce faire, le projet intègre une passerelle ainsi que deux ascenseurs permettant aux usagers de bénéficier d’un accès universel. Le concept s’illustre telle une grande arche accueillant les passagers. Le centre de la structure se démarque par une paroi tout en verre favorisant la lumière naturelle et la visibilité. L’emploi de matériaux durables et résistants a été préconisé dans tous les espaces publics en raison de la grande sollicitation en période de pointe. Afin d’offrir une protection aux usagers sur le quai, une longue marquise revêtue de bois s’insère dans l’espace exigu situé entre le nouveau rail et le boulevard.

    La gare de Terrebonne est particulière par la localisation de la voie ferrée au centre de l’autoroute 640. Ainsi, la gare est contrainte par l’espace disponible entre les voies. De plus, la gare étant relativement isolée, il est primordial de miser sur un sentiment de sécurité d’où la quantité importante de fenêtres permettant de voir et d'être vu en tout temps. L’édicule sud fait office de porte d’entrée. Sa façade principale se démarque par un mur-rideau aléatoire et semi-opaque qui offre un équilibre en comparaison de la linéarité et la simplicité de la passerelle. Un volume ressort de ce même édicule. Il est traité avec du verre bleu et un mur-rideau à joints structuraux qui neutralise l’irrégularité de la façade en plus de procurer une ambiance éclatée à l’intérieur.

    Le réseau du Train de l’Est termine sa course à la gare de Mascouche. Contrairement aux autres gares du tronçon nord, celle-ci ne comporte pas de passerelle. L’accès au quai s’effectue via un tunnel souterrain compte tenu de la courte distance à franchir pour accéder au quai. Tout comme aux gares de Repentigny et Terrebonne, des matériaux similaires tels que le bloc de béton, le verre, le bois et la céramique aux couleurs de l’AMT ont été utilisés afin de souligner l’image développée par l’équipe. En raison de sa situation terminale, la gare fait partie d’un ensemble de bâtiments connexes. Ainsi, outre le bâtiment principal, l’aménagement comprend un bâtiment administratif servant aux employés de l’AMT, un bâtiment électrique ainsi qu’un abri pour l’entretien des trains. Le site est également constitué de cinq voies de garage où sont garés les trains durant les périodes hors service.

    • Client Agence Métropolitaine de Transport
    • Budget 12,2 M$ (Repentigny) 12,8 M$ (Terrebonne) 40 M$ (Mascouche)
    • Dates de réalisation 2008 à 2015
    • Partenaires SNC-Lavalin/Cima+/WSP (gérance de projet), WSP et CIMA+ (ingénierie civile, mécanique, électrique et structure), SNC-Lavalin (ingénierie ferroviaire), Groupe BC2 (aménagement paysager), Photos © Raphaël Thibodeau
  • Société de Transport de l’Outaouais

    2008 à 2013

    Le Rapibus

    Le Rapibus

    Faisant suite à une longue démarche bien planifiée de l’aménagement du territoire de la ville de Gatineau basée sur des prévisions de croissance, sur l’étalement de ses banlieues et sur l’accroissement de son flux de circulation, la Société de Transport de l’Outaouais (STO) a développé le Rapibus, un système rapide par bus (SRB). Il s’agit d’un service de transport urbain à haute fréquence qui utilise des voies de circulation exclusives aux autobus sur une distance de plus de 12 kilomètres.

    Dès son implantation, le réseau de cette ampleur a eu un effet structurant sur le développement urbain de la ville. Sa mise en service en octobre 2013, a modifié drastiquement l’offre de services en transport collectif de la région. Le projet Rapibus a requalifié un corridor jadis réservé uniquement au transport ferroviaire en un axe de transport au profit de la communauté. Se jouxtant au réseau local d’autobus, le Rapibus permet un déplacement très rapide d’un bout à l’autre de la ville et rejoint le centre-ville d’Ottawa en faisant fi du trafic routier. Dans un souci de desservir l’ensemble des quartiers de Gatineau, neuf stations réparties aux endroits clés le long du corridor ont été implantées et conçues par COBALT architectes.

    Lors de la conception du projet, l’une des principales préoccupations de notre équipe était d’assurer en tout point le confort et la sécurité des usagers. L’utilisation maximale de surfaces vitrées et l’absence d’espaces extérieurs dérobés répondant au principe du « vu et être vu » suggèrent un sentiment de confort et de sécurité. Afin d’identifier facilement les stations spécifiques du Rapibus le long de l’axe créé et de mettre en évidence sa présence dans les secteurs desservis, un langage architectural commun a été développé pour l’ensemble des sites. L’architecture des stations s’inspire grandement des éléments et des paysages naturels propres à la région de l’Outaouais, entre autres la présence des collines, des forêts et des cours d’eau.

    Les stations Rapibus sont principalement divisées en trois types. Six stations de base sont entièrement dédiées aux usagers du Rapibus et comportent un quai et un édicule ouvert dans chaque direction. La station De la Gappe est l’une des trois stations de taille moyenne où s’effectue le rabattement de plusieurs circuits d’autobus du réseau local, d’où la présence d’un troisième quai avec édicule ouvert et bâtiment dédié aux chauffeurs. Le flux d’usagers étant supérieur, elles sont plus grandes et comportent un édicule fermé. Finalement, la station De la Cité est le cœur du réseau Rapibus. Le bâtiment principal comprend notamment des services publics, une billetterie, deux grandes aires d’attente, des locaux opérationnels, un ascenseur et un escalier menant à une passerelle qui traverse la voie Rapibus. La taille de cette station est supérieure aux autres en raison de l’achalandage élevé, du rabattement de plusieurs circuits d’autobus de ce secteur puis de la proximité d’un pôle social, culturel, sportif et scolaire.

    • Client Société de Transport de l’Outaouais
    • Budget 25 M$
    • Dates de réalisation 2008 à 2013
    • Partenaires Le Groupe WSP (ingénierie), Boless inc, ED Brunet et ass. (entrepreneurs), Photos © Raphaël Thibodeau
  • Société de Transport de Montréal

    2012 à 2018

    Bureau de Projets Infrastructures-Métro (BPIM)

    Bureau de Projets Infrastructures-Métro (BPIM)

    GJB architectes en consortium, qui comprend COBALT architectes, travaille au BPIM (Bureau de projet Infrastructures Métro), dont le programme a pour but de maintenir l’intégrité des infrastructures du métro et d’en améliorer l’accessibilité, le tout se déroulant en phases quinquennales planifiées selon les contraintes opérationnelles, organisationnelles et financières. Le BPIM réalise principalement des projets de rénovation de stations de métro, dont Berri-UQAM, McGill, Angrignon, Préfontaine, Guy-Concordia, Beaubien, et Crémazie, dont la valeur est de plus de 350 M$.

    • Client Société de Transport de Montréal
    • Budget 151,7 M$ à ce jour
    • Dates de réalisation 2012 à 2018
    • Partenaires Jodoin Lamarre Pratte architectes et Bisson Fortin architecture + design
  • VIA Rail Canada

    2012 à 2013

    Rénovation de salons panoramas : Dorval, Kingston, London, Montréal, Ottawa et Québec

    Rénovation de salons panoramas : Dorval, Kingston, London, Montréal, Ottawa et Québec

    Suite aux rénovations apportées au Salon Panorama de sa gare de Toronto, VIA RAIL Canada souhaitait harmoniser l’ensemble de ses salons situés dans les gares de Dorval, Kingston, London, Montréal, Ottawa et de Québec. Ces salons offrent différentes commodités visant à bonifier le confort de ses voyageurs, notamment pour ceux de la « classe affaires ».

    Afin de cibler les interventions nécessaires, suite à la visite de chacune des gares, COBALT architectes a rencontré les différents membres du département de marketing afin de connaître leur vision. Par la suite, la firme a proposé différents aménagements plus contemporains et modernes en tenant compte des besoins et des objectifs listés par VIA.

    VIA désirait offrir à sa clientèle des aires de repos, de rafraîchissements et de travail durant l’attente du train. Ainsi, l’aménagement proposé vise à créer diverses zones distinctes tout en conservant le principe d’une aire ouverte. Les différents types de revêtement de plancher, la configuration du mobilier et l’ajout de mobilier intégré permettent de qualifier les différents secteurs du salon. Un éclairage d’appoint a été installé afin d’améliorer l’expérience client. La nouvelle signalisation, adaptée à la nouvelle appellation « salons affaires », a été appliquée. Enfin, une attention particulière a été accordée à la pérennité des matériaux étant donné le fort achalandage.

    La firme s’est adjoint les services de l’agence SPATIUM, spécialisée en design d’intérieur.

    • Client VIA Rail Canada
    • Budget 375 000 $
    • Dates de réalisation 2012 à 2013
    • Partenaires SPATIUM, Photos © Raphaël Thibodeau
  • VIA Rail Canada

    2008 à 2014

    Quatre gares entre Montréal et Toronto : Belleville, Brockville, Cobourg et Oshawa

    Quatre gares entre Montréal et Toronto : Belleville, Brockville, Cobourg et Oshawa

    Afin d’accélérer les temps de déplacement entre les villes de Montréal et de Toronto, une troisième voie ferroviaire a été ajoutée dans le corridor entre ces deux villes. Pour répondre aux besoins créés par cette nouvelle voie de façon sécuritaire, VIA Rail Canada entreprend un projet majeur. Ainsi, l’équipe multidisciplinaire, formée d’Aecom et de COBALT architectes, a reçu le mandat de faire la conception de trois nouvelles stations dans les villes de Belleville, Cobourg et Oshawa. La gare de Brockville sera quant à elle restaurée pour retrouver son apparence d'origine.

    Pour VIA Rail Canada, il était important d’offrir une image uniforme pour l’ensemble des gares tout en ayant chacune leurs caractéristiques particulières. En raison du niveau d’achalandage prévu, les usagers circulent dans une passerelle surplombant les rails aux gares de Belleville, Cobourg et Oshawa. Ces passerelles, entièrement vitrées, permettent d’acheminer les usagers de façon sécuritaire de part et d’autre du rail.

    La gare de Belleville se démarque par la conservation de son bâtiment patrimonial même si celui-ci n’est plus en fonction aujourd’hui. La nouvelle gare offre une apparence plus moderne et élégante, tout en conservant une continuité avec le style industriel des années 1920.

    La gare d’Oshawa a été agrandie afin d’accueillir plus de passagers. Une passerelle ainsi qu’un ascenseur ont été ajoutés afin de faciliter la circulation et la superficie de l’aire d’attente a été augmentée. L’attente sur la passerelle se veut agréable en offrant une perspective intéressante sur le paysage entourant la gare.

    La gare de Cobourg a également été réaménagée afin d’être pourvue d’une passerelle vitrée, d’ascenseurs et d’un quai central s’harmonisant aux installations existantes.

    Enfin, la gare de Brockville a été entièrement restaurée.

    L’équipe fut donc responsable de procéder aux études de faisabilité, aux études préliminaires, à la conception détaillée, à la préparation des plans et devis, ainsi qu’à la gestion de ce projet d’envergure.

    • Client VIA Rail Canada
    • Budget 30,1 M$
    • Dates de réalisation 2008 à 2014
    • Partenaires Aecom (ingénierie), VIA Rail Canada (ingénierie en structure)
  • Agence Métropolitaine de Transport

    2014 à 2017

    Avant-projet du prolongement de la Ligne Bleue du métro

    Avant-projet du prolongement de la Ligne Bleue du métro

    Le processus de réalisation des prolongements des lignes de métro s’effectue en sept phases allant de l’établissement des programmes d’étude jusqu’au transfert des ouvrages aux compagnies exploitantes. L’avant-projet du prolongement de la ligne bleue de Montréal s’insère dans la phase 3 qui constitue la réalisation d’un dossier de présentation stratégique recommandant un séquencement pour la réalisation des prolongements. Cette étude servira à orienter la réalisation des phases suivantes de ce projet.

    Le consortium PL5, qui regroupe également SNC-Lavalin, Aecom, Stantec, Bisson Fortin et Jodoin Lamarre Pratte, a été mandaté pour la réalisation du mandat tunnel et du mandat station.

    Ce projet d’envergure comporte les études, l’analyse et la conception de plusieurs infrastructures : cinq stations de métro et leurs terminus d’autobus, un stationnement incitatif, six structures auxiliaires, un garage, un centre d’attachement, un centre de service, un poste de district et les modifications requises à la station St-Michel.

    Le dossier d’avant-projet définitif analyse les enjeux urbains (le contexte géographique, urbain, social et économique), les enjeux de transport et les enjeux de conception (besoins fonctionnels et techniques, arrimage de conception entre les équipements et infrastructures).

    • Client Agence Métropolitaine de Transport
    • Budget 2 G$
    • Dates de réalisation 2014 à 2017
    • Partenaires Bisson Fortin architecture + design et Jodoin Lamarre Pratte architectes (membre de GJB architectes en consortium), Aecom, SNC-Lavalin et Stantec (ingénierie)
  • Aéroports de Montréal

    1995 à ce jour

    Planification aéroportuaire

    Planification aéroportuaire

    COBALT architectes, est accréditée à Aéroports de Montréal en tant qu’expert consultant en planification aéroportuaire depuis 1995. La firme fournit donc des services professionnels d’analyse, de planification sur tous les aspects opérationnels d’une aérogare, incluant la programmation fonctionnelle et technique des aérogares et des bâtiments connexes, le processus d’enregistrement et d’embarquement des passagers, la manutention des bagages, le développement et l’implantation de services commerciaux, la sécurité et la sûreté des aéroports, les exigences réglementaires, la signalisation, l’évaluation des mesures visant à éliminer les entraves à la communication auprès des voyageurs, les manœuvres d’aéronefs sur les aires de trafic, ainsi que les hangars d’entretien et de réparation d’aéronefs.

    Les aménagements suggérés par l’équipe doivent être flexibles étant donné la nature changeante des exigences reliées au transport aérien et tenir compte des nombreux paramètres opérationnels et équipements.

    • Client Aéroports de Montréal
    • Budget n.a.
    • Dates de réalisation 1995 à ce jour
    • Partenaires Variable